Les Béalières de l’Ardèche

    - Les béalières sont des petits canaux d’irrigation destinés à récupérer les eaux des ruisseaux ou des rivières, celles-ci étant dérivées à l’aide de petits ouvrages temporaires . Les béalières acheminent les eaux ainsi récupérées, qu’elles soient issues de l’écoulement habituel des cours d’eaux ou bien des surplus générées des pluies ou des orages, en suivant les courbes de niveau. La très faible pente des béalières permet une distribution optimale de l’eau par le canal au profit de cultures et de prairies. Grâce au système des béalières les agriculteurs ardéchois ont pu mettre en valeur des terrasses éloignées des fonds de vallée et soumises à une certaine sécheresse.

    - Au cours du XIX ème siècle de nombreux réseaux ont été créés sur tout le territoire ardéchois. constituant un patrimoine rural remarquable, lié au paysage en terrasse. Ce patrimoine est constitué d’un ensemble de petits ouvrages : ponts, canaux en pierre, aménagements de passages, bassins très caractéristiques.

    - Au XXème siècle , la faible productivité des cultures en terrasses devait conduire à leur abandon, et, corrélativement, à celui des réseaux de béalières. Aujourd’hui, seuls quelques uns demeurent en activité ; un vaste ensemble de réseaux en bon état mais non utilisés subsiste.

    - Ces réseaux de béalières, quand ils ont été conservés, permettent aujourd’hui de maintenir une agriculture de proximité (petites prairies, arbres fruitiers, maraîchage domestique…) tout en contribuant à une conservation de la qualité de l’environnement.

    - Dans un contexte local marqué par une raréfaction certaine de la ressource en eau et par la dégradation de l’environnement rural qui en résulte (friche, sécheresse persistante, ), les réseaux de béalières pourraient constituer un atout de choix dans une politique de conservation, voire de réhabilitation, du milieu rural.

    - Cette hypothèse, issue d’observations de terrain, demande à être vérifiée sous différents aspects.